Jean Brochard, un acteur


Fils d’un forgeron de l’établissement d’Indret, Jean Brochard trouvera très vite une vocation dans le domaine des arts. Ainsi, enfant, il joue déjà dans de petites pièces de théâtre. Ses prédispositions lui permettront de s’engager dans la troupe de Francine Vasse nouvellement créée à Nantes, ce qui lui permettra de commencer une carrière professionnelle. Né le 12 mars 1893 à Nantes Décédé en juin 1972


Mais la guerre 14 - 18 éclate et il doit rejoindre le front. Il y sera grièvement blessé lors de la bataille du Chemin des Dames et devra subir une longue convalescence.

Ce n’est qu’une fois l’armistice signé qu’il ira voir la capitale et il s’y fera rapidement remarquer par quelques metteurs en scène. Comme beaucoup, il devra attendre pour que la gloire daigne lui faire ses premiers sourires. Ce ne sera que lorsque la seconde guerre sera déclenchée qu’il commencera vraiment à « percer » et qu’il pourra jouer auprès des acteurs qui marquèrent les anées 40 et 50. Si la fréquence de ses films (environ 40 par décennie) est assez régulière, les plus connus restent ceux tournés après le second conflit mondial.

Malgré sa popularité, son répertoire se limitera, tout au moins pour le cinéma, aux seconds rôles. Mais il jouera toujours aux côtés des plus grands noms des vedettes du 7ème art. C’est en 1960 que sa carrière sera brusquement stoppée par suite de maladie. Il devra alors se limiter aux doublages de quelques feuilletons qui passeront sur le « petit écran ».

En 1970, il sera décoré de la légion d’honneur dans sa demeure de St Jean, maison qui appartenait à sa grand-mère et qu’il avait rachetée. Il s’y éteindra 2 ans plus tard.

Il rachètera à St Jean de Boiseau la maison qu’occupait sa grand-mère au lieu-dit « le Pré Varades », tout près du bourg. Située face à la Loire, elle bénéficie d’un environnement particulièrement calme et il y viendra s’y reposer entre 2 films ou deux pièces de théâtre. C’est de là que viendra le nom qu’il lui donna « L’entre actes ». Il se manifestera parmi les activités culturelles de sa commune comme président du Comité des Fêtes du Pé dont la renommée fut internationale puisque chaque année des groupes en provenance de tous les pays d’Europe venaient s’y présenter. Il fut également à l’origine du groupe « Sant Yann » groupe folklorique dont la renommée s’est elle aussi étendue partout en Europe et qui participait régulièrement aux fêtes du Pé.

Quelques-uns de ses films :

* The maiden (1961)

* Le chemin des écoliers (1959)

* Ein Engel auf Erden (1959)

* Rafles sur la ville (1958)

* La loi, c’est la loi (1958)

* Ange (1958)

* Les violents (1958)

* Pot-Bouille (1957)

* Les espions (1957)

* Je reviendrai à Kandara (1957)

* Ah, quelle équipe ! (1957)

* Sous le ciel de Provence (1956)

* Les mains liées (1956)

* Treize à table (1956)

* Le secret de soeur Bazile (1956)

* La môme Pigalle (1955)

* L’impossible Monsieur Pipelet (1955)

* Les diaboliques (1955)

* Amoureux de Marianne (1954)

* Piédalu député (1954)

* Le ravageur (1953)

* Vitelloni, I (1953)

* La dame aux camélias (1953)

* Capitaine Pantoufle (1953)

* Des quintuplés au pensionnat (1953)

* Pourquoi pas toi (1953)

* La forêt de l’adieu (1952)

* Le rideau rouge (1952)

* Monsieur Taxi (1952)

* Tapage nocturne (1951)

* La voyage en Amérique (1951)

* Passion (1951)

* Sous le ciel de Paris (1951)

* Knock (1951)

* Ce soir à Sarmakande (1950)

* Dieu a besoin des hommes (1950)

* Envoi de fleurs (1950)

* Barry (1949)

* Mademoiselle de la Ferté (1949)

* Millionnaires d’un jour (1949)

* Rendez-vous avec la chance (1949)

* Vient de paraître (1949)

* Retour à la vie (1949)

* Le revoir (1948)

* Bagarres (1948)

* Cinq tulipes rouges (1948)

* Clochemerle (1948)

* Rapide de nuit (1948)

* La carcasse et le tord-cou(1947)

* Les chouans (1947)

* La dame d’onze heure (1947)

* La maison sous la mer (1947)

* Triple meurtre rue des alouettes (1947)

* Le bateau à soupe (1946)

* La femme en rose (1946)

* L’inconvenant (1946)

* Un revenant (1946)

* Jericho (1946)

* Le jugement dernier (1945)

* Boule de suif (1945)

* La grande meute (1945)

* Documents secrets (1945)

* Carmen (1945)

* La collection Ménard (1944)

* Cécile est morte (1944)

* Le voyageur sans bagages (1944)

* Voyage sans espoir (1943)

* L’homme de Londres (1943)

* Le corbeau (1943)

* Les Roquevillard (1943)

* Coup de tête (1943)

* Le journal tombe à cinq heures (1942)

* Caprices (1942)

* L’assassinat du Père Noël (1941)

* Premier bal (1941)

* L’acrobate (1941)

* Espoirs (1941)

* L’enfer des anges (1941)

* La loi du nord (1940)

* Miquette (1940)

* Bach en correctionnelle (1939)

* Paradis perdu (1939)

* Quartier sans soleil (1939)

* Berlingot et compagnie (1939)

* Entente cordiale (1939)

* Nord-Atlantique (1939)

* Tradition de minuit (1939)

* Eternelle jeunesse (1939)

* Tourterelle III (1939)

* Documents secrets (1939)

* 24h de perdu (1939)

* Vidocq (1938)

* Le capitaine Benoît (1938)

* Les frères corses (1938)

* La piste du sud (1938)

* Raphaël le tatoué (1938)

* Paradis perdu (1938)

* J’accuse (1937)

* Mr Breloque a disparu (1937)

* Ramuncho (1937)

* La 13ème enquête de l’inspecteur Grey (1937)

* Forfaiture (1937)

* Vous n’avez rien à déclarer (1937)

* Rendez-vous Champs Elysées (1937)

* Ma petite marquise (1937)

* Mystérieuse Lady (1936)

* Tout va très bien Madame la Marquise (1936)

* Bach détective (1936)

* Un soir de bombe (1936)

* Le secret de l’émeraude (1936)

* A minuit le 7 (1936)

* À nous deux, madame la vie (1936)

* Le secret de l’émeraude (1935)

* Les époux scandaleux (1935)

* Johnny haute couture (1934)

* Minuit... place Pigalle (1934)

* La femme invisible (1933)

* Il a été perdu une mariée (1932)

* La tête d’un homme (1932)

* Boubouroche (1932)