Progrès du Pays de Retz : 02 avril 1905

mardi 2 avril 2019, par Carmela Pesquer


président du comité intitulé : "défense des libertés populaires". Je commencerai par vous dire qu’à mon point de vue j’estime que cet article prouve le peu de valeur intellectuelle de ce pauvre froussard, et que ses propres méninges n’ont pas eu à souffrir pour la composition, car dans tout cela il n’y a de lui la signature ; c’est tout simplement l’oeuvre d’un factotum, lequel est sans nul doute le conférencier réactionnaire qui récité une leçon lors de la réunion qu’il fit faire dans une écurie de Saint Jean de Boiseau. le lieu était merveilleusement choisi ; Dans cette conférence, la franc-maçonnerie et la juiverie furent surtout maltraitées. Au point de vue des juifs, je voudrais d’abord poser une question au président tremblant : Lequel des deux doit être considéré comme le lus honnête homme et le moins juif : est-ce celui qui est fils d’Israélites ou celui, possédant des propriétés acquises plus ou moins loyalement, c’est-à-dire au dépens des parents ignorants et grossies par la sueur des travailleurs, qui a des fermiers qui travaillent sans relâche et qui au bout de l’année sont aussi malheureux qu’au commencement, quoiqu’ayant bu de l’eau et mangé du pain sec pendant 365 jours d’esclavage ! il me semble que des deux le dernier est le juif, car je ne le comprend que dans le sens du mot, et je crois que tous les habitants de Saint-Jean-de-Boiseau, défenseurs des libertés populaires ou non, pourraient dire en parlant de Mocquard qui demande la liberté pour lui et les siens : Tu est le président buvant la sueur des travailleurs. Les principaux membres du comité se disent démocrates : le fait est que la plupart d’entre eux sont très homogènes, se passent facilement du sexe faible et ont recours pour cela à leur parfaite Union. Agréer l’assurance de mes sentiments dévoués. : PEPIN - Caillaud fils.